Actualité

Portraits : 17 anciens montagnards devenus professionels !

L’US Montagnarde a eut pas moins de 17 joueurs qui ont joué dans les clubs de première et deuxième division en France, ce qui est assez exceptionnel pour un club d’une ville de moins de 6 000 âmes, les plus connus étant sans conteste Gilbert Le Chenadec qui fut champion de France avec le FC Nantes, Bernard Maligorne qui s’illustra entre autres au Stade Lavallois ou il fut l’adjoint de Michel Le Millinaire lors de la fameuse campagne Européenne qui les fit éliminer le Dinamo de Kiev d’Oleg Bloknine en coupe d’Europe sans oublier Stéphane Le Garrec qui remporta la coupe de France avec le FC Lorient ou Philippe Celdran qui s’il vient de prendre sa retraite professionnelle aura eu à son actif plus de 250 matchs de championnat, sans oublier bien l’ancien maire de Lochrist et député Jean Giovannelli.

Jean Charles David, Pierrick Le Bert, Didier Le Borgne, Patrick Le Polotec ,Stéphane Le Garrec, Stéphane Lestin, Ronan Le Bohec, Stéphane Prado, Pierrick Le Bert, Hervé Minard, Gilbert Le Chenadec, Patrice Kervarrec, Gérard Le Bastard, Bernard Maligorne, Jean Giovannelli, Florent Le Garrec, Philippe Celdran ont donc touchés le haut niveau . Les brestois Jonathan André et Jonathan Toulliou très en vue l’an passé avec l’équipe de CFA2 pourraient suivre le même chemin.

Jean Giovannelli

S’il est délicat de donner un qualificatif plus qu’un autre à Jean, tant ceux ci sont nombreux, on peut dire qu’il est pour le football amateur un exemple de réussite. Issu d’une génération de joueurs qui révéla également Bernard Maligorne et Gilbert Le Chenadec, Jean pur produit du cru joua entre 1960 et 1963 au Stade Rennais avant de rejoindre le Stade Lavallois. De retour aux sources, il allait payer de sa personne en étant tour à tour joueur, entraîneur joueur, vice président, président (il est encore président d’honneur) de l’US Montagnarde. Jean, ses frères Angélo et Albert puis plus tard son neveu Robin ont contribué à écrire en lettres d’or l’histoire du club de la citée des forges. Professeur de son état, Jean aura aussi dans sa vie professionnelle réussit quelques coups de maîtres en prenant notamment dignement la succession de son père comme maire d’Inzinzac Lochrist, devenant même député.

Gilbert Le Chenadec

Sans conteste le plus grand joueur qu’est révélé l’US Montagnarde. Gilbert marqua de son empreinte le FC Nantes des années 60 dont il fut un brillant capitaine et avec lequel il remporta le titre et disputa 2 finales de coupe de France. Il fut aussi appelé sous le maillot tricolore lors d’un match contre l’URSS du grand Yachine. Après une carrière bien remplie, il fêta son jubilé sur le terrain de Mané Braz. Gilbert est issu d’une famille de footballeur puisque son frère Jean fut entraîneur de l’USM tout comme son cousin Alain.

Gérard Le Bastard

Gérard Le Bastard fut l’un des premiers joueurs passés par La Montagne a avoir tenter sa chance au haut niveau. S’il porta comme son frère Henri qui lui était entraîneur joueur les couleurs montagnardes entre 1957 et 1959 , Gérard fit ensuite les beaux jours de Lorient, Rennes et Laval.

Bernard Maligorne


S’il tutoya en tant que joueur le haut niveau avec le FC Nantes, Bernard Maligorne s’est singularisé comme étant un entraîneur exemplaire à Laval, puis au Stade Brestois qu’il fit accédé à la première division, Bernard aura aussi connut la réussite au Red Star qu’il conduisit en demi finale de la coupe de France. Il entraîna entre autres Avranches, Vannes, La Montagne et Plabennec.

Stéphane Le Garrec


Stéphane débuta en minimes à l’USM. Sa carrière professionnelle le mena ensuite à Laval, Guingamp, Valenciennes et Lorient avec qui il gagna la coupe de France.

Philippe Celdran


Révélé lors d’un match de coupe de la ligue avec Guingamp contre Nantes, le Merlevenois a fait son chemin. S’il fut évincé au dernier moment de la finale de la coupe de France perdue par les costarmoricains contre Nice, Philippe se rattrapa par la suite en participant activement à l’accession du Mans et de Sedan en première division . Philippe qui aura disputer plus de 250 matchs dans le championnat professionnel.

Stéphane Gilet

Si Stéphane Gilet doit une fier chandelle d’avoir connut à ses débuts au CEP Lorient des entraîneurs d’exception en les personnes de l’ancien professionnel Jacky Castellan, et de monsieur Le Masson qui lui remporta la coupe de France avec Sedan, l’US Montagnarde fut pour lui un tremplin qui lui permit d’épouser la carriere professionelle à Quimper puis au Racing club de Lens.

Patrice Kervarrec


Ancien international espoir, Patrice Kervarrec s’est singularisé en faisant parti des 20 meilleurs buteurs de tous les temps au FC Nantes, s’il a longtemps côtoyé le mileu professionel, Patrice de retour aux sources aura eut le mérite d’emmener les juniors montagnards en 32ème de finale de la fameuse coupe Gambardella.

Patrick Le Polotec

S’il est originaire d’Exmes dans l’Orne, près d’ou se termina la bataille de Normandie, Patrick avait remarquablement réussi son débarquement à La Montagne . Il fut avec Alain Le Chenadec l’un des légendaires entraîneur-joueur de l’épopée Angevine (un paire qui connu la même réussite à l’ES Baud alors en DH) . Patrick joua ensuite en deuxième division à Quimper, avant de devenir entraîneur du FC Lorient et de Vannes.

Jean Charles David

L’aventure montagnarde a pris des allures de contes de fées pour Jean Charles David. En 1986 emmenés par leur buteur Jean Charles David et les montagnards avec La Roche sur Yon menent la danse dns le championnat de troisième division et chacun se met à rêver que le petit club du Morbihan accède à la deuxième division. Les forgerons seront bien prêts de réussir leur incroyable pari, puisque lors du match décisif contre les Yonnais, ils se feront rejoindre à quelques minutes du terme après que Jean Charles David ait ouvert la marque (les forgerons qui termineront deuxième derrière l’année suivante). Le Caudannais fera contre mauvaise fortune bon cœur puisqu’il fera par la suite le bonheur des Yonnais puis du FC Lorient avant de retrouver le football amateur ou il participera activement à l’ascension de la GSI Pontivy.

Ronan Le Bohec

Le fils de Jean Pierre qui fut l’une des gloires de l’US Berné débuta lui aussi très jeune à l’USM, avant de jouer avec beaucoup de brio les globe trotter, notamment à Lorient ou il retrouva Stéphane Le Garrec. Il joue actuellement à Spa en Belgique.

Florent Le Garrec

Cet ancien international junior, aura été professionnel au Stade Rennais lors de la saison 86/87, avant de partir avec Joël Cantona à Meaux… Florent terminera sa carrière chez le club qui la formé à savoir l’US Montagnarde, il aura comme partenaire en troisième division un certain Philippe Celdran qui lui démarrait la sienne.

Hervé Minard

Si La Montagne a eut avec Christophe Tison, Patrice Pourrère, Philippe Dussouchet et Hervé Minard une génération de joueurs arrivé coup sur coup du centre de formation du stade Rennais , seul le dernier nommé tenta l’aventure au dessus puisqu’il quitta l’USM pour Le Puy qui avait accéder à la deuxième division et qui était dirigé par l’ancien Nantais Hugo Bargas.

Stéphane Prado

S’il fut avec l’ancienne gloire du FC Lorient Job Le Borgne, l’un des deux Port Louisiens à tenter l’aventure professionnelle, Stéphane Prado a laisser un excellent souvenir à La Montagne. Ce milieu de terrain élégant et talentueux faisait parti de cette équipe qui faillit accéder à la deuxième division. Comme Jean Charles David, il franchira le rubicond peu après. C’est à Quimper puis à Lorient qu’il exercera son talent.

Didier Le Borgne


En devançant l’ancien Caennais actuel entraîneur d’Alençon Olivier Pichard , Didier Le Borgne termina meilleur buteur de troisième division avec La Montagne ; Le Hennebontais pris ensuite le chemin de Quimper alors en deuxième division.

Stéphane Lestin


Tout ceux qui connaissent ce joueur o combien attachant s’accorde à dire qu’il avait les moyens de se faire un place en or dans le milieu professionnel tant son talent était grand. Quand au début de l’aventure de coupe de France en 1999 ou pour la première fois dans l’histoire de la coupe de France , 2 équipes de CFA 2 (l’USM et Rouen) se retrouvèrent face à face en 8ème de finale, Stéphane en proie au doute s’était retrouvé comme remplaçant. L’avant centre Montagnard allait par la plus brillante des manières faire taire ses détracteurs en terminant meilleur buteur de l’épreuve. Si sa gentillesse n’avait d’égal que son talent ce n’est pas sans émotion que l’on se remémore ce qu’il a apporté au club. Quand il quitta La Montagne pour Lorient chacun pensait qu’il allait exploser, malheureusement il ne connut pas la réussite qu’il méritait. Il prit ensuite sa revanche à Chatellerault ou il incrivit une trentaine de buts puis plus tard à la GSI Pontivy. Stéphane joue actuellement en CFA à Concarneau.

Yannick Moulard. Pour le site officiel de l’US Montagnarde

 

Emportez l'USM dans votre poche !

Téléchargez l'application mobile du club, disponible sur iOS et sur Android.

Téléchargez l'application de l'USM sur l'App Store Téléchargez l'application de l'USM sur l'App Store

Nos partenaires