Actualité

Tous derrière Lionel Le Gal contre la réforme des championnats


DSC05414

Dans un article paru hier dans le Courrier Picard et qui faisait suite à celui du 19 février dans Ouest France, Lionel Le Gal ne cachait pas son inquiétude vis à vis de la refonte des championnats nationaux qui se dessine : « Ce projet est tellement scandaleux qu’avec plusieurs présidents Bretons, nous avons obtenu hier (lundi) l’annulation du vote du 6 mars. Un point sera juste fait et aucune décision ne sera prise avant le conseil fédéral du 15 mai »

Lionel Le Gal connaît parfaitement le sujet et il s’est récemment chargé d’alerter les présidents de certains clubs de CFA et CFA2. « Cette réforme entraînera la relégation de 18 clubs de CFA en CFA2, et de 50 équipes de CFA2 en DH. Il y aura des conséquences catastrophiques, avec des éducateurs au chômage, moins d’arbitres, plus d’équipes reléguées à tous les niveaux… Le foot amateur doit se mobiliser contre ce projet. »

Et il va même plus loin, en avançant les raisons motivant la Fédération à voir aboutir cette réforme : « La FFF veut juste récupérer le total des subventions qu’elle alloue aux clubs, soit 50 000€ en CFA et 25 000€ en CFA2 par club. Ce qui représente 1 700 000 € ! »
Parmi les présidents qu’il a contactés, figure celui de l’US Roye (CFA2), Philippe Lespine, lequel n’hésite pas à qualifier ce projet d’« absurde. Il ne passera jamais. Avec un championnat de N3 beaucoup plus relevé, les promus de DH n’auraient jamais les reins assez solides pour s’y maintenir ».
Qu’en pense Marc Antonini, le président saint-quentinois (DH) : « Je ne suis pas vraiment au courant du sujet et je ne veux pas être contre par principe. J’attends de voir les mesures d’accompagnement financières. »

Quant au président compiégnois Philippe Tourre (CFA) il n’est pas convaincu que cette réforme sera appliquée : « Il y a déjà eu ce genre de projet et à chaque fois rien ne passe. Je suis persuadé que ce sera encore le cas. Mais qu’il y ait trois ou quatre groupes de 18 équipes au niveau du CFA, ça ne changera pas grand-chose. »

L’US Montagnarde, bastion du football amateur Breton, ne veut pas mourir.

Si tout se passe bien l’US Montagnarde en tant que cas à part du football amateur français devrait fêter l’an prochain son 30ème maintien  en 32 ans à l’échelon national.Un club qui a sorti une bonne quinzaine de professionnels et qui a fait sa renommée grâce à ces exploits en coupe de France , ce qui avait incité les dirigeants fédéraux à changer au grand dam de Lionel Le Gal( qui avait dit sa façon de penser à Guy Roux) le règlement de l’épreuve reine. Forte de 450 licenciés pour une ville qui compte 5500 âmes l’ US Montagnarde est un club formateur hors norme, puisque elle compte à chaque niveau une équipe de jeunes à l’échelon régional. Beaucoup d’ éducateurs sont passés par les rangs montagnards on pense à l’actuel entraîneur de Vannes Stéphane Le Mignan, ou à Stéphane Le Garrec, Pierrick Le Bert ou Fred Rouzo qui encadrent les différentes équipes du FC Lorient sans oublier Bernard Maligorne et Gilbert Le Chenadec.

Tous derrière Lionel Le Gal !

A travers le combat de Lionel, c’est celui de la survie du football amateur qui en dépend et si beaucoup de dirigeants iront sur ce site découvrir l’histoire de ce club fabuleux, il faut que toutes les forces vives se mobilisent afin d’éviter que cette réforme ne passe.

Emportez l'USM dans votre poche !

Téléchargez l'application mobile du club, disponible sur iOS et sur Android.

Téléchargez l'application de l'USM sur l'App Store Téléchargez l'application de l'USM sur l'App Store

Nos partenaires