Les grands matchs

1968, la première accession en DH

La première accession en DH et le fameux match contre Morlaix

Lors du repas qui clôturait les festivités des 70 ans du club qui furent au demeurant une réussite totale, on n’a pas s’empêcher de sauter sur l’occasion pour demander à deux glorieux anciens à savoir Jacky Madec et Roland Hervé de se remémorer ce fameux match contre Morlaix dont le président Lionel Le Gal avoue « Il sert de référence, car plus de 35 ans on m’en parle encore ».

Bien que, comme Francis Nignol, il se soit retiré dans le Finistère, Roland Hervé est rester très attaché au club de la citée des forges dont il a contribué à écrire avec ses copains un chapitre inoubliable .

« Ce match contre Morlaix est le plus important que j’ai joué. A l’avant dernière journée de championnat, on avait un point de retard sur les finistériens, il fallait donc à tout prix s’imposer. Avec plus de 3 000 spectateurs, Mané Braz avait des allures de chaudron que nous avons enflammé en gagnant 4-2. Comme la troisième division n’existait pas, le championnat de DSR était très relevé, pour preuve on affrontait des équipes avec des joueurs issus de première ou deuxième division comme St Malo avec les frères Loncle. Heureusement, on avait en Jean Giovannelli un entraîneur qui savait trouver les mots justes pour nous pousser vers la victoire« .

Tour de babel de la défense centrale (aux côtés de Jean Claude Le Formal),  Jacky Madec joua lui aussi un rôle déterminant ce jour là. « J’avais un sacré client en face de moi en la personne de Rastoll qui était l’un de leurs meilleurs joueurs, j’ai néanmoins réussit à le contenir »

Pour Jacky et Roland l’une des qualités principales de cette équipe c’était la solidarité « Etant tous de Lochrist, on se connaissait parfaitement ce qui faisait qu’on se trouvait parfaitement sur le terrain ».

Le buteur Manu Turpin blessé n’étant pas de la fête, ce ne fut pas le cas d’un certain Alain Le Chenadec en qui Jacky Madec va trouver un digne successeur. Le futur héros de l’épopée Angevine était remplaçant contre Morlaix. Des forgerons qui assureront en s’imposant lors du dernier match à Ergué Armel leur accession en Division d’Honneur, avant de prendre des vacances méritées en Allemagne. Un voyage qu’ils auront d’ailleurs du mal à digéré puisque lors le l’exercice suivant ils payeront cache une entrée calamiteuse qui leur vaudra de retrouver la DSR l’année suivante ils y resteront ensuite 5 ans.

Pour la petite histoire le Stade Morlaisien qui avait retrouvé la DH croisera sur les forggerons le 18 décembre 1989 lors d’un match de coupe de France au Mané Braz. Les montagnards de Pascal Segré s’imposant face aux finistériens du futur montagnard Magueye Sow grâce à un but de Laurent Boché.

Un grand président le Docteur Cohic

On ne pouvait dissocier des héros de l’épopée Morlaisienne, le nom de Guy Cohic.

Docteur à Hennebont, il avait su insuffler un souffle nouveau à cette équipe. Si lors des matchs il était fréquent de le voir en avion survolé Mané Braz, Guy comme les regrettés Albert Le Picaut ou François Hamonic aura en tant que président fait prévaloir ses compétences. Toujours très affable, le Docteur Cohic savait soigner par les mots les moindres maux de l’équipe.

Les héros de l’épopée Morlaisienne.

Jean-Yves Le Déaut, Roland Hervé, Jean-Claude Le Formal, Georges Guichard, Jacky Madec, Jean Giovannelli (cap. ent.), Angelo Giovannelli, Bernard Le Hen, Manu Turpin, Gérard Kerler, Jacky Toudret. 12ème Alain Le Chenadec

Yannick Moulard

Emportez l'USM dans votre poche !

Téléchargez l'application mobile du club, disponible sur iOS et sur Android.

Téléchargez l'application de l'USM sur l'App Store Téléchargez l'application de l'USM sur l'App Store

Nos partenaires