Rétrospective

Saison 2000-2001

Une descente au goût amer

En devenant seul le plus ancien club amateur en France à l’échelon national (L’amicale Laïque de Lucé qui partageait avec les forgerons le leadersheap termina dernier de son groupe), un malheureux concours de circonstances en décida autrement.

Avant ce que tout le monde appelera « l’affaire Audion » rien ne laissait présager cette issue. En s’attachant les services d’un homme de la trempe de Gilles Rolland, les dirigeants montagnards avaient comme on dit taper dans le mille. Fort d’une carrière professionnelle qui le vit venant de Saint Brieuc, être à 21 ans titulaire à En Avant de Guingamp avant de passer par Rouen et le stade Pontivyen ,club qu’il entraînera durant 9 saisons. Gilles homme de terrain est aussi un parfait éducateur qui notamment au lycée du grand chêne aux côtés de l’actuel entraîneur de la GSI Alain Le Dour fait un travail énorme puisqu’ils ont décrochés plusieurs titres de champions de France UNSS.

L’USM s’était également renforcée avec la venue de 2 joueurs de Joué Les Tours Anthony Ludéna et Stéphane Gervais. Ces deux derniers entendaient ainsi après match houleux à Lorient qui avait vu les Jocondiens descendre en CFA2 (Anthony avait d’ailleurs ce jour là pris 8 matchs de suspension). L’actuel entraîneur Montagnard prendra une éclatante revanche en étant avec Yohann Bervas l’un des buteurs montagnards (2-2) , tout en ayant un comportement exemplaire.

Si le staff montagnard devra à regrets laisser partir Stéphane Gervais, par contre un joueur va cette année là crever l’écran il s’agit de Romuald Jaffré. S’il connu 8 clubs en autant d’années, le Cléguérois remarqué lors d’un match amical dans son fief (il jouait à l’époque au FC Lorient) allait faire le bonheur du l’équipe. Avant de partir pour Concarneau , par ses coups de génies il aura enflammé de toute sa classe le stade de Mané Braz (on se souvient notamment du but victorieux qu’il marqua pratiquement du milieu de terrain en coupe de France contre les professionnels Caennais).

De jeunes joueurs issus du cru allaient cette année là pointer le bout de leur nez. On pense à Cédric Le Parc, Yann Le Borgne et Cédric Gourden. Si les 2 premiers nommés confirmeront par la suite, Cédric Gourden aura sa carrière brisée par des blessures à répetitions.

L’affaire Audion et la descente en DH

Les montagnards entamèrent sur les meilleurs hospices en allant chercher un méritoire match nul sur le terrain d’un des favoris Les Herbiers. Ce jour là bien que dominateurs les forgerons se retrouvèrent menés 0-1 avant qu’une pluie diluvienne ne s’abatte sur le stade (l’arbitre arrêtera pendant une dizaine de minutes la partie). Les équipiers de Michel Laurent parvinrent par la suite à obtenir une juste égalisation.

Les montagnards durent par la suite batailler ferme pour conserver une petite marge de manoeuvre sur les équipes à la lutte avec eux pour le maintien. La venue de Joué les Tours à 4 journées du terme devait s’avérer être un tournant. Si avant le match Bidégarray le président Jocondien plaisantait en se souvenant « avoir cotoyé Gilbert Le Chenadec quand il était au FC Nantes ». Quelle ne fut pas la surprise d’entendre ce fameux président lancé sans scrupule du bord du terrain à ses joueurs qui étaient menés 0-2 , un « Arrêter de jouer on a gagner sur tapis vert ». Bidégaray visiblement bien informé (Notre confrère Yvon Le Gall entendra plus tard les Briochins s’en vantés à Lorient) avait en effet posé des réserves à l’encontre de David Audion qui recruté pendant la trêve en droite de ligne de Saint Brieuc n’avait en réalité pas le droit de porter dans une même saison 2 équipes d’un même groupe. La Montagne perdra tous les matchs ou Audion était aligné. Si un vent d’écoeurement légitime souffla chez les montagnards (On murmure que lors de l’avant dernier déplacement à La Roche un nouveau coup de téléphone anonyme conseillait aux Yonnais de poser eux aussi des réserves). Venant d’apprendre le décès de Yohann Robic c’est le coeur gros qu’ils se déplaceront dans le capitale Vendéenne. Un nul aurait pu être salvateur, malheureusement le but encaissé à la dernière minute sonnera le glas de leurs espérances. Lors du dernier match contre les Herbiers le moral n’y était plus et les forgerons s’inclineront au Mané Braz 1-3.

Dégouté Gilles Rolland envoya une lettre salé à la ligue de Bretagne dont le président Paul Le Hesran était un fervent briochin en les menaçant de démissionner.

Heureux hasard, l’année suivante les forgerons après après avoir répondu présents en nombre dans l’épreuve cher au président de la ligue (la coupe d’Europe des régions) conduiront l’équipe de Bretagne en finale après avoir battu la Tourraine au Mané Braz.

Pour la petite histoire lors d’un match de championnat l’an passé le président Lionel Le Gal suite à un coup de téléphone ne voulut pas poser de réserve contre une équipe…Bel exemple de fair play.

Yannick Moulard. Pour le site officiel de l’US Montagnarde

Emportez l'USM dans votre poche !

Téléchargez l'application mobile du club, disponible sur iOS et sur Android.

Téléchargez l'application de l'USM sur l'App Store Téléchargez l'application de l'USM sur l'App Store

Nos partenaires